Choisir son type de perle

Si vous choisissez un bijou avec perle pour la première fois, vous pouvez être surpris par le nombre de variétés qui existent. Perle d’eau douce de Chine, perle Akoya du Japon, perles des mers du sud… il peut être compliqué de s’y retrouver, voici donc un descriptif des perles pour vous aider.

Perles d’eau douce de Chine


Les perles d’eau douce sont les seules qui ne naissent pas dans la mer. Les premières perles d’eau douce sont apparues au Japon, mais les lacs Japonais sont aujourd’hui trop pollués pour que les perles s’y développent dans de bonnes conditions.

Les perles de Chine ont de nombreux avantages, dont celui du prix. Mais ne pas s’y fier, ce n’est pas parce qu’elles viennent de Chine ! En effet, les huîtres de mer ne font généralement qu’une seule perle, alors que la variété utilisée en eau douce peut faire naître une trentaine de perles. De plus, la perle de Chine est la seule qui soit composée à 100 % de nacre. En effet, alors que les perles de mers ont un noyau (appelé nucléus, composé de coquille), les perles d’eau douce naissent simplement à partir d'un petit morceau de manteau, la perle qui en résulte est donc composée uniquement de nacre. Il existe cependant depuis peu des perles d’eau douce appelées « Nuclear » ou « Edison », ces perles ont un diamètre plus important mais contiennent un noyau/nucléus comme les perles d’eau de mer (elles sont rares, nous les indiquons sur le site lorsque nous en proposons).

La perle de Chine est naturellement blanche, lavande ou rosée. Elle a généralement un lustre moins fin que les perles d’eau de mer, elle reflète donc moins la lumière et votre image. Cela contribue à son prix plus abordable, puisque le lustre est le facteur le plus important pour établir la valeur d’une perle, les perles sélectionnées ont cependant un lustre très similaire aux perles d’eau de mer.

Prix intéressant, de belles couleurs, 100 % nacre, la perle d’eau douce de Chine a aujourd’hui clairement acquis ses lettres de noblesse !

Couleur : blanche, de rose à pêche, de lilas à lavande, parfois noire si teinte en post-traitement
Teintes secondaires courantes : crème ou ivoire, argent, rosée
Taille : de 2 à 15mm, voir de 12 à 20mm pour les Edison
Mollusque : Hyriopsis cumingii


Perles d'eau douce

La perle de Tahiti


Les perles de Tahiti sont les seules perles naturellement noires (avec certaines perles du Mexique, plus rares). Les jeux de couleurs qui se reflètent dans les perles noires de Tahiti sont exceptionnels, certaines perles rappellent les couleurs du paon, d’autres ont des reflets argent ou même bronze.

Les couleurs des perles de Tahiti en font une gemme inégalable, très recherchée, les autres perles noires (Akoya, eau douce) sont en réalité teintes en post-traitement. Les perles de Tahiti sont absolument toutes contrôlées une par une par les autorités polynésiennes, elles doivent avoir une nacre épaisse ou sont automatiquement retirées de la vente. Ceci afin d’assurer une qualité très élevée pour l’ensemble des perles de Tahiti sur le marché.

Les perles de Tahiti font le plus couramment de 8 à 14mm, peuvent même monter à plus de 20mm. Des perles qui sont donc de belle taille, ce qui contribue à leur valeur et à leur succès.

Couleur : proche du noir dans des nuances de marron, gris, bleu, vert et violet (quelques rares perles bronze ou or)
Teintes secondaires courantes : argent métallique, bleu-vert, paon
Taille : de 8 à 14mm, avec quelques rares perles mesurant jusqu’à 21mm
Mollusque : Pinctada Margaritifera


Perles tahitiennes

Les perles Akoya du Japon


La perle Akoya est généralement petite et ne fait que 5-9mm en moyenne. Naturellement blanche, elle a un lustre incomparable. Le lustre est ce qui est le plus recherché, les perles Japonaises ont par ailleurs des reflets rosés, crème ou argent et sont parfois teintes en noires.

Les perles Akoya Hanadama sont les plus rares, elles ont une qualité de surface et un lustre encore plus important.

Si vous recherchez une grande finesse de lustre, ainsi qu’une perle historique (développée par le père des perles de culture, Mikimoto) alors la perle Akoya est celle qu’il vous faut !

Couleur : blanche parfois noire si teinte en post-traitement (il y a par ailleurs quelques rares perles Akoya Or, généralement claires et moins recherchées que les perles des mers du sud)
Teintes secondaires courantes : crème, argent, rosée
Taille : de 5 à 9mm, avec quelques très rares perles mesurant 10 ou 11mm. Le plus courant est 7-7,5mm, les prix grimpent rapidement à partir de 8mm.
Mollusque : Pinctada Fucata



Perles Akoya

Les perles des mers du Sud


On les appelle aussi parfois perles d’Australie, mais elles peuvent en réalité aussi venir de Polynésie ou d’Indonésie (la qualité est alors tout à fait semblable entre les trois provenances). Alors que l’Australie est aujourd’hui le premier producteur de perles blanches des mers du sud, la Polynésie est spécialisée dans une variété d’huître donnant majoritairement naissance à des perles d’une couleur Or unique.

Les perles des mers du sud sont souvent désignées comme la « Rolls-Royce » des perles, elles sont rares et de très grande taille (8-20mm, avec une bonne moyenne à 11-14mm), il s’agit des plus grandes perles blanches (ou Or).

Leur lustre est moins fin que les perles Akoya, mais l’épaisseur de leur nacre et leur taille les rendent exceptionnelles.

Couleur : blanche ou or. Teinte alors exprimée en carats pour les perles Or : 14, 18, 22, 24 (le plus foncé)
Teintes secondaires courantes : rose, argent, crème, argent bleuté
Taille : de 8 à 20mm, moyenne à 11-14mm.
Mollusque : Pinctada Maxima



Perles des mers du sud